Photo de : M. Philippe Abjean

M. Philippe Abjean

Biographie
Après des études de philosophie Philippe ABJEAN rejoint l'enseignement au Nord-Cameroun pendant cinq ans à l'invitation d'un évêque breton qui y sera assassiné en 1984, puis en Bretagne. Cette forte intimité avec des missionnaires dans la brousse africaine est peut-être ce qui l'a poussé à faire naître en Bretagne, à son tour, des projets d'envergure porteurs pour le catholicisme. Car il est à sa façon un bâtisseur. Attristé de voir les paroisses se vider, il a décidé d'entrer en résistance contre ce qu'il appelle le défaitisme de l'Eglise et de montrer que rien n'est inéluctable. La Bretagne à cinq départements est une terre de spiritualité et il relève le défi de rallumer la flamme. Tout d'abord avec le Tro Breiz remis au goût du jour en 1994 et dont le succès grandissant va bien au-delà d'une quête spirituelle. Il a mis sur le chemin de Bretagne des femmes et des hommes de tous âges, de toutes opinions et de toutes origines sociales qui redécouvrent souvent aussi leur patrimoine et leur identité. Et puis est né ce projet encore plus fou de rassembler sur un même site de Carnoët, dans les Côtes d'Armor, les sculptures monumentales, statues-menhirs en granit de 4 à 7 mètres de haut, du millier de saints qui ont dessiné le visage de la Bretagne lors des grandes migrations d'Outre-Manche aux V ème et VI ème siècles. Plusieurs centaines de milliers de personnes se rendent chaque année vers ce haut-lieu, désormais l'un des plus fréquentés de Bretagne. Trop de chapelles se ferment, sont désaffectées ou détruites ! Philippe ABJEAN décide de les racheter, de les restaurer, de leur redonner une vie spirituelle. Il crée l'association Les Ouvriers du Bon Dieu qui met les Bretons à la tâche et les invite à retrousser leurs manches. Lauréat de plusieurs distinctions, il a notamment été décoré de l'Ordre de l'Hermine au château des Ducs de Bretagne à Nantes.
Interventions
« Les pierres crieront » (Lc 19,40) : quand l'art et le patrimoine disent Dieu - Rennes